Régate de laser

Régate de laser

Week-end du 28 mars, direction Cholet, lac du Verdon, pour une régate de Laser étape du championnat Atlantique.
Malgré quelques désistements tardifs, six coureurs ont participé ou tenté de participer à cette épreuve où -il faut s’habituer- l’herbe remplace le sable.
Sur le papier, cette sortie s’annonçait comme accessible, pas de houle et un vent réduit par différents obstacles avant son arrivée sur l’eau; début du printemps.
Deux jours de régate, pas besoin de rincer les bateaux et on rentre !

Oui mais vent, brume, faibles températures, furent bien décidés à être de la partie et réussirent, à la faveur de nombreux effets de site, à quelque peu déboussoler les coureurs et le matériel.

En résumé, Lénaïc une fois de plus ne s’en est pas laissé compter, Paulin et Mathieu sont classés. Participation courageuse de Daniel et Gwénael.

Régate de laser

Régate Interglacialtique 2014

 Le dimanche 21 décembre a eu lieu la régate Interglacialtique qui marque comme tous les ans le début de la trêve hivernale pour les plus jeunes d’entre nous.

 Les régates en Optimist et planche à voile ont permis aux membres du club de se mélanger, se rencontrer et de confronter différents styles : le « gagneur », le « première expérience (j’ai bien fait de venir … ou pas) », le « un jour je traverserai l’Atlantique », le « pourquoi il va plus vite que moi celui-la? », le « dédié aux photographes »…

pls-dep-opti-s

 Les départs style 24h ont rencontré un bon succès en Optimist auprès de coureurs pleins d’énergie. Attention toutefois à rester concentré…

 Le pot en fin de soirée a donné l’occasion à Hugo de présenter un film sur la dyspraxie réalisé par ses soins -encore bravo- et à Mathieu de présenter une espèce de maquette géante sur laquelle nous aurons forcément l’occasion de revenir.

 En post-scriptum: les températures de dimanche et certaines tenues, peuvent faire réfléchir à renommer ce rendez-vous en « Régate du réchauffement climatique ».

Régate 49er – Porh Loeiz Championship.

  Le vent, le vent, le vent… Aussi présent samedi dernier qu’un fêtard à un rendez-vous un dimanche matin.
  Petites (très petites) conditions de vent le samedi, coup de vent prévu le dimanche, cinq manches furent donc envoyées le samedi.

  Il faut alors être malin et essayer de tirer parti du moindre souffle alors que chaque faux-pas sur le support peut déventer le spi.

20141122-pls-49er-mb-134-600

  Avantage: la moindre risée est visible sur la surface de l’eau tirée au cordeau. Problème: la risée est parfois un peu éloignée et il n’est pas toujours possible de la rejoindre. Encore pire lorsqu’un un concurrent à l’outrecuidance d’en profiter sans vergogne, à vos dépens, au passage d’une bouée. Quelques rires sarcastiques ont résonné sur le plan d’eau.

49er-club-de-voile-de-port-louis

  Après un rendez-vous probablement considéré comme trop matinal par certains, cinq 49er ont bataillé tout en subtilité sur le bassin face à la plage de la brèche lors de parcours réduits en distance. Les manches se sont ainsi déroulées au plus proche des spectateurs avec une « spéciale dédicace » pour les cadets qui, de peu, inauguraient le 49er et ce jusqu’à la nuit.

  Au delà des frustrations bien légitimes dues aux conditions météorologiques, une épreuve intéressante qui a laissé l’"expérience" défier les lois de la physique, l’équipage le plus lourd (en référence à l’aimable réflexion de quelques concurrents) ayant après deux manches de réglage emporté la régate.